LE SPECTACLE DAYDREAM – CREATION 2018

CREATION AUTOMNE 2018

Aboutissement au plateau d’un long travail sur la génération des 25-30 ans (voir page dédiée à l’installation sonore et photographique du même nom), le spectacle Daydream sera construit en plusieurs étapes : d’abord la création de trois portraits/personnages de septembre 2017 à janvier 2018 et ensuite la création finale à l’automne 2018. Ce spectacle nous permettra d’affirmer un nouveau langage artistique pour la compagnie alliant vidéo, photographie, écriture collective et personnelle. Il détournera les constats pessimistes pour faire émerger les petits espoirs et les restes d’insouciance de notre génération. Et si on se rassemblait pour se donner la possibilité d’exprimer nos idéaux et nos singularités ?

Nous avons choisi de développer un fil narratif très ancré dans le réel (que nous nous amuserons cependant à déconstruire) pour requestionner cette génération des 25-30 ans. Le spectacle Daydream aura pour prétexte une fête d’anniversaire. La fête étant pour nous, le lieu des coups de cœur, des coups de gueule, des coups d’un soir, le lieu de toutes les conneries et de tous les instants de génie ; un espace de liberté nous permettant d’explorer à la fois l’écriture de plateau et l’autofiction.

« Une fête d’anniversaire surprise, déguisée. 
Il a 30 ans.

Sa petite amie s’est démenée pour l’occasion : elle a invité des amis d’enfance, des collègues, des proches.

Ils sont venus de loin pour le week-end. Un petit noyau est là, à attendre dans son studio le moment fatidique du « SURPRIIIIIISE ».

Mais il ne viendra pas.
Drame.
Perdu pour perdu, on débouche les premières bières.

Démarre alors une soirée improbable et joyeuse, un anniversaire raté, un bilan de leur jeunesse, dans une atmosphère de dance des  années 90 et au milieu des vapeurs d’alcool. »

 

TELECHARGER DOSSIER

 

Conception
Dramaturgie
Clément Bailleul
Nicolas Fabas

Mise en scène
Clément Bailleul

Interprétation
Suzanne Gellée (Portrait n°1)
Nicolas Fabas (Portrait n°2)
Margaux Darloy (Portrait n°3)
( + distribution en cours)

Création lumières
Sébastien Lemarchand

Scénographie
Amélie Madeline

Travail vidéo
Objectifs Films

 

 

Pistes de travail

Notre travail consistera en un aller/retour permanent entre plongées documentaires et apports personnels des comédiens, pour créer des parcours de vie et des expressions de soi significatifs et permettant l’identification des spectateurs dans leur diversité. Les rencontres nouées lors de l’exposition viendront compléter et approfondir l’immersion dans la génération 25-30.

Il s’agira lors des répétitions de trouver un équilibre entre leur propre parcours et la création progressive de personnages ancrés dans une autre façon de concevoir la société. Ce travail sera approfondi au cours de l’élaboration des 3 portraits, comme autant de préalables au jeu collectif.

C’est par l’improvisation que se construiront petit à petit les personnages et les visions du monde qu’ils défendent. Deux méthodes de travail seront abordées en miroir, rejetant dos à dos collectif et solitude, parole chorale et expression monologuée. D’une part, chaque comédien construira lors des répétitions de son portrait un parcours de vie, un environnement, un état d’être fictifs, pour ensuite nourrir les scènes collectives.

Les scènes collectives prendront comme prétexte au jeu le lieu de la fête, espace de toutes les utopies, de tous les rites de passage, entre spontanéité, prises de conscience et nostalgie. En effet, les fêtes sont les marqueurs du temps qui passent. S’il est un concept qui évolue grandement avec l’âge et l’environnement social, c’est bien celui de fête. Et son lieu s’adapte généralement aux pratiques.