NICOLAS FABAS

nicolasDès 2005, alors comédien pour la compagnie du Frigo qui sonne (Vienne), Nicolas Fabas conçoit Nout, création autour de l’impossibilité des hommes à vivre libres et de la création artificielle d’un dieu-tyran. Ce spectacle donnera plus tard son nom à la compagnie Noutique. Parallèlement à une double licence en Études théâtrales et en Histoire, il écrit et monte Charles Martel, farce revisitant allègrement l’histoire médiévale (2006).

Installé en Pas-de-Calais, tout en continuant de monter des projets, il est diplômé du CRD d’Arras (Pierre Clarard) avec les félicitations du jury en 2011. Il a également travaillé à l’occasion avec des artistes confirmés : Patrick Verschueren (Théâtre Ephéméride), Brigitte Mounier (Cie des Mers du Nord), Ricardo Montserrat, Nathalie Garraud (Du Zieu dans les bleus) ; Olivier Bénézech (Clef des Chants) pour le théâtre musical ; Carolyn Carlson (création Waterborn), Emmanuel Eggermont et les anglais de New Art Club pour la danse.

Il est parallèlement coordinateur de l’action culturelle et des relations avec le public au Théâtre d’Arras de 2008 à 2013, ainsi que chargé de cours à l’Université d’Artois.

Depuis 2012, il a monté avec la compagnie Noutique :

(Antigone), réécriture ostensiblement libre d’après Sophocle
Le grand dépistage, ou comment détecter parmi le peuple vulgaire les prémisses de la pyromanie monomaniaque ?, spectacle-canular pour établissements scolaires et entreprises.
Noir sur noir, création transdisciplinaire (théâtre / musique / cinéma) de la compagnie dans le cadre du Centenaire de la Grande Guerre.
Princesse Carnage, conte foutraque et effronté pour le jeune public, à partir de 5 ans.
Le Grand Barto, solo intimiste et mobile pour tous à partir de 8 ans (écriture et jeu).

Il répond également à de nombreuses commandes sur le territoire, et mène de nombreuses actions culturelles auprès de tous types de publics.